"Avec cette opération, nous pouvons pratiquement dire que la structure du clan en Espagne est démantelée", a déclaré le ministre, Jorge Fernandez Diaz, lors d'une conférence de presse à Madrid. Trente personnes ont été interpellées en Espagne et "en Italie, le nombre de détenus s'élève pour l'instant à 69 personnes, toutes arrêtées dans la région de Naples", a précisé le ministre. En Espagne, 200 gardes civils ont participé au coup de filet, mené sur la côte est et sud du pays, dans les provinces de Barcelone, Tarragone, Castellon, Alicante, Malaga et Cadix, ainsi que dans l'enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc. "Deux membres importants du clan Polverino", chargés d'organiser ses activités en Espagne, ont été arrêtés, a affirmé le ministre. Le "clan Polverino" utilisait aussi sa plateforme en Espagne "pour blanchir l'argent tiré du trafic de haschisch", essentiellement à travers "l'achat et la vente d'immeubles" sur la côte espagnole et aux Canaries, a ajouté Jorge Fernandez Diaz. Le chef du clan, Giuseppe Polverino, avait été arrêté le 6 mars 2012 à Jerez de la Frontera, dans le sud de l'Espagne, avant d'être extradé vers l'Italie. Selon la police italienne, l'homme contrôlait un empire d'une valeur d'un milliard d'euros et un trafic de drogue important entre l'Espagne et l'Italie. (Belga)

"Avec cette opération, nous pouvons pratiquement dire que la structure du clan en Espagne est démantelée", a déclaré le ministre, Jorge Fernandez Diaz, lors d'une conférence de presse à Madrid. Trente personnes ont été interpellées en Espagne et "en Italie, le nombre de détenus s'élève pour l'instant à 69 personnes, toutes arrêtées dans la région de Naples", a précisé le ministre. En Espagne, 200 gardes civils ont participé au coup de filet, mené sur la côte est et sud du pays, dans les provinces de Barcelone, Tarragone, Castellon, Alicante, Malaga et Cadix, ainsi que dans l'enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc. "Deux membres importants du clan Polverino", chargés d'organiser ses activités en Espagne, ont été arrêtés, a affirmé le ministre. Le "clan Polverino" utilisait aussi sa plateforme en Espagne "pour blanchir l'argent tiré du trafic de haschisch", essentiellement à travers "l'achat et la vente d'immeubles" sur la côte espagnole et aux Canaries, a ajouté Jorge Fernandez Diaz. Le chef du clan, Giuseppe Polverino, avait été arrêté le 6 mars 2012 à Jerez de la Frontera, dans le sud de l'Espagne, avant d'être extradé vers l'Italie. Selon la police italienne, l'homme contrôlait un empire d'une valeur d'un milliard d'euros et un trafic de drogue important entre l'Espagne et l'Italie. (Belga)