Certaines ont reçu un ordre de quitter le territoire tandis que d'autres ont été emmenées vers un centre fermé en vue d'un rapatriement, annonce mardi la police fédérale dans un communiqué. Il s'agit de personnes originaires, entre autres, d'Algérie, Afghanistan, Liberia, Kazakhstan, Cameroun, Kosovo et Mongolie. Au total, 3.217 personnes ont été contrôlées lors de cette action dirigée contre l'immigration illégale, le trafic et la traite d'êtres humains. Les policiers ont également dressé des procès-verbaux pour infractions à la loi sur les stupéfiants et pour port d'arme interdite. (Belga)

Certaines ont reçu un ordre de quitter le territoire tandis que d'autres ont été emmenées vers un centre fermé en vue d'un rapatriement, annonce mardi la police fédérale dans un communiqué. Il s'agit de personnes originaires, entre autres, d'Algérie, Afghanistan, Liberia, Kazakhstan, Cameroun, Kosovo et Mongolie. Au total, 3.217 personnes ont été contrôlées lors de cette action dirigée contre l'immigration illégale, le trafic et la traite d'êtres humains. Les policiers ont également dressé des procès-verbaux pour infractions à la loi sur les stupéfiants et pour port d'arme interdite. (Belga)