Selon les révélations livrées jeudi par la presse, une centaine de Belges seraient concernés par ces révélations, même si aucun nom n'a pour l'heure été rendu public. Le secrétaire d'Etat a encore que l'administration devrait attendre que ces noms soient publiés dans les médias. Vu la législation sur le secret des sources, cette liste ne peut en effet être réclamée auprès des journalistes, a-t-il expliqué. M. Crombez ne s'est pas montré étonné jeudi que le secteur diamantaire belge soit cité parmi les utilisateurs de ces paradis fiscaux. "Il n'y a pas de noms connus, mais les montants qui y circulent sont immenses". (MUA)

Selon les révélations livrées jeudi par la presse, une centaine de Belges seraient concernés par ces révélations, même si aucun nom n'a pour l'heure été rendu public. Le secrétaire d'Etat a encore que l'administration devrait attendre que ces noms soient publiés dans les médias. Vu la législation sur le secret des sources, cette liste ne peut en effet être réclamée auprès des journalistes, a-t-il expliqué. M. Crombez ne s'est pas montré étonné jeudi que le secteur diamantaire belge soit cité parmi les utilisateurs de ces paradis fiscaux. "Il n'y a pas de noms connus, mais les montants qui y circulent sont immenses". (MUA)