Catherine van Zeeland, petite-fille du vicomte Paul van Zeeland, était "à son insu" administratrice d'une société offshore au Panama, créée en 1946 par son grand-père, indiquait samedi Le Soir sur son site internet. La situation a été régularisée par la famille en 2009 mais la société n'a jamais été liquidée. Catherine Van Zeeland affirme n'avoir jamais eu connaissance de l'offshore ni de la régularisation fiscale. "J'ai été faite administratrice sans en être informée, et seules ma mère et ma soeur ont été bénéficiaires des sommes perçues grâce à la DLU", assure-t-elle. Elle a présenté immédiatement sa démission auprès de sa famille de cette fonction d'administratrice, précise-t-elle dans son communiqué, ajoutant qu'elle veut "faire toute la clarté en toute transparence et est désireuse de présenter tous les documents de la DLU et ses comptes à une instance fiscale ou publique afin que toute la sérénité soit retrouvée". Elle a, pour ce faire, demandé et obtenu de pouvoir être mise temporairement en congé de ses fonctions au sein du cabinet. (Belga)

Catherine van Zeeland, petite-fille du vicomte Paul van Zeeland, était "à son insu" administratrice d'une société offshore au Panama, créée en 1946 par son grand-père, indiquait samedi Le Soir sur son site internet. La situation a été régularisée par la famille en 2009 mais la société n'a jamais été liquidée. Catherine Van Zeeland affirme n'avoir jamais eu connaissance de l'offshore ni de la régularisation fiscale. "J'ai été faite administratrice sans en être informée, et seules ma mère et ma soeur ont été bénéficiaires des sommes perçues grâce à la DLU", assure-t-elle. Elle a présenté immédiatement sa démission auprès de sa famille de cette fonction d'administratrice, précise-t-elle dans son communiqué, ajoutant qu'elle veut "faire toute la clarté en toute transparence et est désireuse de présenter tous les documents de la DLU et ses comptes à une instance fiscale ou publique afin que toute la sérénité soit retrouvée". Elle a, pour ce faire, demandé et obtenu de pouvoir être mise temporairement en congé de ses fonctions au sein du cabinet. (Belga)