Les Etats-Unis et l'Iran ont démenti l'information selon laquelle un dialogue serait noué entre eux à propos du programme nucléaire iranien après les élections présidentielles américaines du 6 novembre. La Maison Blanche a malgré tout affirmé que les Etats-Unis soutenaient l'idée de contacts bilatéraux. "Le but des sanctions n'est pas de préparer une opération militaire mais de convaincre le régime iranien de renoncer à son programme nucléaires", selon M.Halevy. Il a apprécié la politique menée par les USA face à l'Iran. Il estime notamment que si les Américains n'avaient pas renforcé les sanctions, l'Iran ne se trouverait pas aujourd'hui face à une crise économique à gérer. Dans le même temps, il critique le point de vue du candidat républicain Mitt Romney sur la question iranienne. Celui-ci ne laissant aucune place au dialogue et ne permettant qu'une seule option, celle d'une opération militaire. (MUA)

Les Etats-Unis et l'Iran ont démenti l'information selon laquelle un dialogue serait noué entre eux à propos du programme nucléaire iranien après les élections présidentielles américaines du 6 novembre. La Maison Blanche a malgré tout affirmé que les Etats-Unis soutenaient l'idée de contacts bilatéraux. "Le but des sanctions n'est pas de préparer une opération militaire mais de convaincre le régime iranien de renoncer à son programme nucléaires", selon M.Halevy. Il a apprécié la politique menée par les USA face à l'Iran. Il estime notamment que si les Américains n'avaient pas renforcé les sanctions, l'Iran ne se trouverait pas aujourd'hui face à une crise économique à gérer. Dans le même temps, il critique le point de vue du candidat républicain Mitt Romney sur la question iranienne. Celui-ci ne laissant aucune place au dialogue et ne permettant qu'une seule option, celle d'une opération militaire. (MUA)