L'énergie nucléaire était au centre des débats pour les députés germanophones lundi soir, lors de la séance plénière. L'ensemble des formations politiques présentes au Parlement se sont accordées sur le fait que les réacteurs de Doel 3 et de Thiange 2 doivent rester à l'arrêt jusqu'à ce que toutes questions de sécurité relatives à la découverte de fissures au niveau des cuves soient éclaircies. Seuls les deux représentants du groupe Vivant se sont opposés à cette résolution estimant qu'elle n'était pas suffisante. Les deux parlementaires auraient souhaité que l'assemblée réclame l'arrêt définitif des réacteurs. (PVO)

L'énergie nucléaire était au centre des débats pour les députés germanophones lundi soir, lors de la séance plénière. L'ensemble des formations politiques présentes au Parlement se sont accordées sur le fait que les réacteurs de Doel 3 et de Thiange 2 doivent rester à l'arrêt jusqu'à ce que toutes questions de sécurité relatives à la découverte de fissures au niveau des cuves soient éclaircies. Seuls les deux représentants du groupe Vivant se sont opposés à cette résolution estimant qu'elle n'était pas suffisante. Les deux parlementaires auraient souhaité que l'assemblée réclame l'arrêt définitif des réacteurs. (PVO)