"La sécurité d'Israël est dans cette négociation en tête de nos priorités", a déclaré M. Kerry à la presse en présence de M. Netanyahu, au terme de plus de trois heures de discussions au bureau du Premier ministre israélien à Jérusalem. "Je m'associe au président (Barack) Obama pour exprimer au peuple israélien notre profond engagement envers la sécurité d'Israël", a-t-il insisté, précisant que l'administration américaine souscrivait au "principe qu'Israël est un pays qui doit pouvoir se défendre lui-même et par lui-même". "Le lien entre les Etats-Unis et Israël est incassable", a réaffirmé le chef de la diplomatie américaine, tout en reconnaissant "des divergences occasionnelles sur les mesures tactiques". Des discussions sont engagées sur l'application de l'accord intérimaire conclu le 24 novembre à Genève, au grand dam d'Israël, entre la République islamique et les grandes puissances, dont les Etats-Unis, qui limite les activités nucléaires iraniennes en échange d'une levée partielle des sanctions internationales. S'agissant des négociations de paix israélo-palestiniennes, "les parties restent engagées à cette tâche et se rencontrent régulièrement", a assuré M. Kerry. "Là encore, la sécurité d'Israël est primordiale pour ces négociations", a-t-il ajouté. (Belga)

"La sécurité d'Israël est dans cette négociation en tête de nos priorités", a déclaré M. Kerry à la presse en présence de M. Netanyahu, au terme de plus de trois heures de discussions au bureau du Premier ministre israélien à Jérusalem. "Je m'associe au président (Barack) Obama pour exprimer au peuple israélien notre profond engagement envers la sécurité d'Israël", a-t-il insisté, précisant que l'administration américaine souscrivait au "principe qu'Israël est un pays qui doit pouvoir se défendre lui-même et par lui-même". "Le lien entre les Etats-Unis et Israël est incassable", a réaffirmé le chef de la diplomatie américaine, tout en reconnaissant "des divergences occasionnelles sur les mesures tactiques". Des discussions sont engagées sur l'application de l'accord intérimaire conclu le 24 novembre à Genève, au grand dam d'Israël, entre la République islamique et les grandes puissances, dont les Etats-Unis, qui limite les activités nucléaires iraniennes en échange d'une levée partielle des sanctions internationales. S'agissant des négociations de paix israélo-palestiniennes, "les parties restent engagées à cette tâche et se rencontrent régulièrement", a assuré M. Kerry. "Là encore, la sécurité d'Israël est primordiale pour ces négociations", a-t-il ajouté. (Belga)