"Nous avons un système de surveillance pour les virus qui circulent en Belgique et nous pouvons être rapidement alertés lorsqu'il y a un risque potentiel d'introduction d'un nouveau virus", explique Isabelle Thomas, virologue au Centre de Référence Influenza de l'ISP. Pour l'heure, il n'y a pas de risque immédiat. Selon l'ISP, les cas détectés sont isolés et se limitent à la Chine. "Nous attendons plus d'informations, mais pour l'instant l'ECDC n'a pas décrété de restrictions de voyage", selon Steven Van Gucht, également virologue à l'ISP. Le nouveau virus A(H7N9) est un nouveau virus de type aviaire à ne pas confondre avec le virus A(H5N1), déjà connu pour ses victimes dans les années précédentes. Depuis 2003, 622 cas de grippe aviaire A(H5N1) ont été confirmés chez l'homme, causant 371 décès. Les victimes avaient en général été infectées par de la volaille contaminée en Asie, au Moyen-Orient, en Egypte et au Nigéria. Le mode de transmission du nouveau virus A(H7N9) n'est pas encore élucidé. En Chine, sept personnes ont contracté cette souche virale dans l'est du pays, dont deux sont décédées. (PVO)

"Nous avons un système de surveillance pour les virus qui circulent en Belgique et nous pouvons être rapidement alertés lorsqu'il y a un risque potentiel d'introduction d'un nouveau virus", explique Isabelle Thomas, virologue au Centre de Référence Influenza de l'ISP. Pour l'heure, il n'y a pas de risque immédiat. Selon l'ISP, les cas détectés sont isolés et se limitent à la Chine. "Nous attendons plus d'informations, mais pour l'instant l'ECDC n'a pas décrété de restrictions de voyage", selon Steven Van Gucht, également virologue à l'ISP. Le nouveau virus A(H7N9) est un nouveau virus de type aviaire à ne pas confondre avec le virus A(H5N1), déjà connu pour ses victimes dans les années précédentes. Depuis 2003, 622 cas de grippe aviaire A(H5N1) ont été confirmés chez l'homme, causant 371 décès. Les victimes avaient en général été infectées par de la volaille contaminée en Asie, au Moyen-Orient, en Egypte et au Nigéria. Le mode de transmission du nouveau virus A(H7N9) n'est pas encore élucidé. En Chine, sept personnes ont contracté cette souche virale dans l'est du pays, dont deux sont décédées. (PVO)