"Je suis ravi d'annoncer que 14 lycéennes de plus ont échappé à leurs ravisseurs", a déclaré Mallam Inuwa Kubo, le responsable de l'éducation dans l'Etat de Borno (nord-est), où l'enlèvement en masse des 129 adolescentes dans leur lycée de Chibok avait eu lieu lundi dernier. "Grâce à ce nouveau développement, nous avons désormais 44 rescapées sur les 129 élèves", a-t-il précisé aux journalistes. Il n'était pas immédiatement clair comment ce groupe a réussi à s'échapper aux ravisseurs, bien que M. Kubo ait indiqué que onze d'entre elles ont érté retrouvées s'enfuyant sur la route de Damboa qui relie Chibok à Maiduguri, la capitale de Borno. L'enlèvement des 129 lycéennes lundi dans leur établissement scolaire par Boko Haram est une opération sans précédent dans un pays régulièrement secoué par les sanglantes attaques du groupe. (Belga)

"Je suis ravi d'annoncer que 14 lycéennes de plus ont échappé à leurs ravisseurs", a déclaré Mallam Inuwa Kubo, le responsable de l'éducation dans l'Etat de Borno (nord-est), où l'enlèvement en masse des 129 adolescentes dans leur lycée de Chibok avait eu lieu lundi dernier. "Grâce à ce nouveau développement, nous avons désormais 44 rescapées sur les 129 élèves", a-t-il précisé aux journalistes. Il n'était pas immédiatement clair comment ce groupe a réussi à s'échapper aux ravisseurs, bien que M. Kubo ait indiqué que onze d'entre elles ont érté retrouvées s'enfuyant sur la route de Damboa qui relie Chibok à Maiduguri, la capitale de Borno. L'enlèvement des 129 lycéennes lundi dans leur établissement scolaire par Boko Haram est une opération sans précédent dans un pays régulièrement secoué par les sanglantes attaques du groupe. (Belga)