En 2009, on recensait encore en moyenne 27 conducteurs fantômes par mois sur nos routes. L'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) attribue la baisse du nombre de ce type de conducteurs à notamment une meilleure signalisation des entrées et sorties d'autoroute. Même si leur nombre diminue, les conducteurs fantômes représentent toujours un danger de taille pour les autres usagers de la route. En 2011, 7 personnes ont été tuées et 23 autres ont été blessées dans des accidents provoqués par des conducteurs roulant à contresens. (Belga)

En 2009, on recensait encore en moyenne 27 conducteurs fantômes par mois sur nos routes. L'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR) attribue la baisse du nombre de ce type de conducteurs à notamment une meilleure signalisation des entrées et sorties d'autoroute. Même si leur nombre diminue, les conducteurs fantômes représentent toujours un danger de taille pour les autres usagers de la route. En 2011, 7 personnes ont été tuées et 23 autres ont été blessées dans des accidents provoqués par des conducteurs roulant à contresens. (Belga)