Depuis l'attentat perpétré dimanche à Volgograd (Russie), plusieurs messages menaçant la Belgique ont été postés sur différents réseaux sociaux. La rédaction du quotidien Het Laatste Nieuws a également reçu un message citant explicitement l'Atomium et plusieurs sites à Anvers comme cibles. Dimanche également, un prêcheur salafiste d'Anderlecht formulait des menaces à l'attention de la Belgique et de la France, faisant référence aux attaques ayant touché Volgograd. Contacté par l'agence Belga, le parquet fédéral a confirmé avoir ouvert une enquête à ce sujet, ajoutant que ces menaces étaient prises au sérieux. Aucune autre précision ne pouvait être fournie pour le moment. Le Centre de crise du ministère de l'Intérieur a indiqué que l'Ocam et les services de sécurité compétents procèdent actuellement à une analyse des informations. (Belga)

Depuis l'attentat perpétré dimanche à Volgograd (Russie), plusieurs messages menaçant la Belgique ont été postés sur différents réseaux sociaux. La rédaction du quotidien Het Laatste Nieuws a également reçu un message citant explicitement l'Atomium et plusieurs sites à Anvers comme cibles. Dimanche également, un prêcheur salafiste d'Anderlecht formulait des menaces à l'attention de la Belgique et de la France, faisant référence aux attaques ayant touché Volgograd. Contacté par l'agence Belga, le parquet fédéral a confirmé avoir ouvert une enquête à ce sujet, ajoutant que ces menaces étaient prises au sérieux. Aucune autre précision ne pouvait être fournie pour le moment. Le Centre de crise du ministère de l'Intérieur a indiqué que l'Ocam et les services de sécurité compétents procèdent actuellement à une analyse des informations. (Belga)