"Après près de trois années de répression en Syrie, on dénombre 200.000 morts ainsi que 9 millions de réfugiés et de déplacés. A ces chiffres, il faut également ajouter les milliers de personnes disparues et emprisonnées. De plus, le viol est utilisé comme une arme systématique", a indiqué Bernadette Van Zuylen, porte-parole du Comité Syrien en Belgique pour soutenir la révolution syrienne. "La Syrie subit une crise humanitaire dramatique. L'aide et les biens de première nécessité ne parviennent pas à certaines villes assiégées telles que Homs ou le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, dans la périphérie sud de Damas, qui est assiégé par les forces pro-gouvernementales. Les gens y meurent de faim et de soif et lorsque l'aide finit par leur parvenir, seuls les plus valides y ont encore accès", a-t-elle ajouté. (Belga)

"Après près de trois années de répression en Syrie, on dénombre 200.000 morts ainsi que 9 millions de réfugiés et de déplacés. A ces chiffres, il faut également ajouter les milliers de personnes disparues et emprisonnées. De plus, le viol est utilisé comme une arme systématique", a indiqué Bernadette Van Zuylen, porte-parole du Comité Syrien en Belgique pour soutenir la révolution syrienne. "La Syrie subit une crise humanitaire dramatique. L'aide et les biens de première nécessité ne parviennent pas à certaines villes assiégées telles que Homs ou le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk, dans la périphérie sud de Damas, qui est assiégé par les forces pro-gouvernementales. Les gens y meurent de faim et de soif et lorsque l'aide finit par leur parvenir, seuls les plus valides y ont encore accès", a-t-elle ajouté. (Belga)