Les demandeurs d'asile arrêtés ont été placés dans divers centres fermés. Une centaine de demandeurs d'asile afghans avaient manifesté mercredi aux abords du cabinet Di Rupo, dans l'espoir d'être reçus par un représentant du Premier ministre, ont été dispersés par la police peu avant 18h00. Les forces de l'ordre avaient fait usage de gaz lacrymogènes. Elles avaient également procédé à 60 arrestations administratives et une arrestation judiciaire pour coups et blessures sur un policier. Depuis une vingtaine de jours, quelque 400 ressortissants afghans, qui occupent illégalement un bâtiment de la rue du Trône, à Ixelles, manifestent afin d'obtenir un titre de séjour. (Belga)

Les demandeurs d'asile arrêtés ont été placés dans divers centres fermés. Une centaine de demandeurs d'asile afghans avaient manifesté mercredi aux abords du cabinet Di Rupo, dans l'espoir d'être reçus par un représentant du Premier ministre, ont été dispersés par la police peu avant 18h00. Les forces de l'ordre avaient fait usage de gaz lacrymogènes. Elles avaient également procédé à 60 arrestations administratives et une arrestation judiciaire pour coups et blessures sur un policier. Depuis une vingtaine de jours, quelque 400 ressortissants afghans, qui occupent illégalement un bâtiment de la rue du Trône, à Ixelles, manifestent afin d'obtenir un titre de séjour. (Belga)