Condamné à mourir de soif et de faim par la justice française et par des médecins qui s'octroient le droit de renier le serment d'Hippocrate, Vincent Lambert (qui, comme le souligne Michel Houellebecq, n'était nullement en proie à des souffrances insoutenables, pas même en fin de vie, mais seulement dans un état mental particulier dont on ne sait à peu près rien) est en quelque sorte devenu le symbole d'une société qui ne supporte plus les personnes les plus fragilisées par la vie. Et comme dans le genre " culture de mort " on ne s'arrête jamais, voici qu'à présent, en Belgique, une pétition lancée par un un groupe intitulé Levens Einde Informatie Forum, circule pour demander au législateur d'autoriser l'euthanasie des personnes atteintes de démence. Dès lors, j'ai une proposition : et si on commençait par euthanasier les auteurs de ce forum dément ? Car, finalement quoi ? Jusqu'où le droit d'un groupe ou d'un Etat de décider qui est digne de vivre et qui ne l'est pas ira-t-il ? A partir de quand et de quoi décidera t-on qu'une personne est démente ? Monstrueux ! Au secours, Hitler s'est réincarné !