L'Ecole de Cirque de Bruxelles, implantée à Tour et Taxis, a 40 ans. Elle célèbre en fanfare cet anniversaire avec des spectacles de ses élèves et une visite guidée hors du commun dans la Gare maritime. Rencontre avec son fondateur Vincent Wauters.
...

L'Ecole de Cirque de Bruxelles, implantée à Tour et Taxis, a 40 ans. Elle célèbre en fanfare cet anniversaire avec des spectacles de ses élèves et une visite guidée hors du commun dans la Gare maritime. Rencontre avec son fondateur Vincent Wauters. Comment êtes-vous arrivé au cirque? C'est Jaco Van Dormael qui m'a montré comment jongler avec trois balles. J'étais un peu introverti et les balles me permettaient d'avoir une certaine visibilité, même si je faisais semblant de ne pas vouloir que les gens me voient. De fil en aiguille, je me suis construit un monocycle, j'ai installé un câble d'équilibre dans mon jardin. Quand j'ai eu terminé mes études en éducation physique à Louvain-la-Neuve, j'ai envoyé un dossier à la Fondation de la vocation en expliquant que je voulais enseigner les arts du cirque. J'ai décroché une bourse qui m'a permis de partir à Paris, à l'école Fratellini. Je suis entré au Cirque du Trottoir, j'ai participé à la première tournée du Cirque du Soleil, j'ai fait du dressage de cochons... Et parallèlement à cette aventure artistique, j'ai développé l'école, qui m'a occupé de plus en plus. L'école propose aussi des cours adaptés aux enfants et adultes porteurs d'un handicap ... Oui, HandiCirque. Au départ, des gens de la Bastide, à Namur, nous ont demandé s'il serait possible de faire des arts du cirque avec des adultes malentendants ou sourds-muets. Notre équipe pédagogique aime s'occuper des personnes plus fragiles. Dans les écoles de cirque traditionnelles, on monte des numéros avec les meilleurs, alors que notre dynamique ici, c'est très souvent de se préoccuper des plus faibles, de leur donner des outils qui leur permettront de s'épanouir. Nous avons aussi lancé le cirque-étude dans une école d' Auderghem, des formations professionnelles et l'association Caravane, qui regroupe aujourd'hui trente-cinq écoles de différents pays. Et votre dernière folie, c'est le funambulisme? Oui, j'ai voulu donner la possibilité à tout le monde de marcher sur un fil avec un balancier avec, comme défi ultime, la traversée du canal: 42 mètres de traversée, à 9 mètres de hauteur, toujours avec longe de sécurité. On le fait deux fois par an depuis dix ans. On pourra s'y initier pendant notre anniversaire.