La pension minimum garantie à 1 500 euros est un objectif de nombreux partis, qui l'ont brandi en argument de campagne avant les dernières élections. On pourrait s'en rapprocher plus vite...

La pension minimum garantie à 1 500 euros est un objectif de nombreux partis, qui l'ont brandi en argument de campagne avant les dernières élections. On pourrait s'en rapprocher plus vite que prévu, selon le cabinet du ministre des Pensions. Aujourd'hui, après une carrière de 45 ans, la pension minimum garantie pour un salarié isolé s'élève à 1 266,37 euros brut. Mais à l'horizon 2024, cinq indexations feront monter la pension minimum garantie à 1 400 euros brut par mois, selon les calculs effectués par L'Echo. Pour atteindre la barre symbolique des 1 500 euros, il pourrait suffire ensuite de recourir à l'enveloppe bien-être. " Si on poursuit le relèvement de la pension minimum dans la même proportion que ce qui a été fait par le gouvernement Michel (+ 12,73 % pour les salariés), on arrive, au terme de la prochaine législature, à une pension minimum de 1 427 euros, a calculé le cabinet du ministre de Daniel Bacquelaine.