Les 650 plantes autorisées dans les compléments alimentaires (vendus en pharmacie, en magasins diététiques ou bio) doivent être notifiées auprès du SPF Santé. Toute entreprise belge qui les commercialise doit être enregistrée ou autorisée par l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Il existe un échange de données constant avec la Banque-carrefour des entreprises. L'Afsca effectue également de nombreux contrôles notamment pour vérifier que les compléments contiennent réellement...

Les 650 plantes autorisées dans les compléments alimentaires (vendus en pharmacie, en magasins diététiques ou bio) doivent être notifiées auprès du SPF Santé. Toute entreprise belge qui les commercialise doit être enregistrée ou autorisée par l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca). Il existe un échange de données constant avec la Banque-carrefour des entreprises. L'Afsca effectue également de nombreux contrôles notamment pour vérifier que les compléments contiennent réellement les principes actifs indiqués sur l'emballage. Qu'en est-il des produits vendus sur Internet ? " En collaboration avec le SPF Economie, le SPF Finances (douanes) et l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (l'AFMPS), des contrôles sont également programmés sur les achats via Internet, explique Jean-Paul Denuit, porte-parole de l'Afsca. Cela dit, en achetant des remèdes sur des sites étrangers, il est impossible de garantir les contrôles en amont et la traçabilité des produits. La réglementation européenne de sécurité alimentaire offre des garanties quant aux achats sur des sites européens. Le consommateur doit être particulièrement attentif lorsqu'il consulte des sites étrangers hors Union européenne ou ayant fait l'objet de critiques de consommateurs. Il peut se renseigner sur le professionnalisme du vendeur sur la Toile via un moteur de recherche (avis des consommateurs sur des blogs, par exemple). Il existe également des sites dépendant d'une pharmacie ou d'un commerce spécialisé où le client peut avoir un contact direct avec le vendeur qui peut assurer le suivi. " En collaboration avec les douanes, l'Afsca réalise des contrôles dans les centres de colis postaux (La Poste, Fedex, UPS, etc.). En 2012, dix-sept ont été effectués, qui ont conduit à l'ouverture de 42 dossiers, traités par l'Afsca ou l'AFMPS. Lors des contrôles, tous les produits contenant des plantes interdites ou des hormones sont saisis, détruits et donnent suite à une enquête. A titre d'exemple, on peut également signaler que des teneurs toxiques en métaux lourds ont été détectées dans les herbes destinées à la phytothérapie en provenance d'Inde. LIENS UTILES : SPF Economie, Direction contrôle et médiation http://economie.fgov.be/fr/ consommateurs/Pratiques--commerce/#.UntqSqzsBGe AFMPS et la vente sur Internet http://www.fagg-afmps.be/search?language=fr&search--field=internet&search--submit=Chercher SPF Santé publique http://www.health.belgium.be/eportal/ foodsafety/foodstuffs/foodsupplements/index.htm?fodnlang=frB.W.