L'arbitrage est de plus en plus décortiqué par les médias. Avec quels effets ?

E Aujourd'hui, les conditions permettant aux arbitres de travailler sereinement ne sont pas remplies. Les médias en sont largement responsables. En particulier, à cause des phénomènes de boucs émissaires dont les arbitres sont l'objet.
...

E Aujourd'hui, les conditions permettant aux arbitres de travailler sereinement ne sont pas remplies. Les médias en sont largement responsables. En particulier, à cause des phénomènes de boucs émissaires dont les arbitres sont l'objet. E C'est un dispositif qui trace une ligne sur les images du ralenti pour vérifier l'existence ou non d'un hors-jeu. Ce système est une véritable horreur pour les arbitres. On ne peut juger le hors-jeu uniquement avec cette ligne virtuelle.De plus, au niveau de l'esprit du jeu, cette technologie est contestable. E A un moment donné, l'opérateur magnéto doit bien arrêter l'image et, qu'on le veuille ou non, il y a des sources d'erreurs considérables. Il est impensable d'accorder une foi totale à la machine et au système informatique puisque l'image est manipulée. Le football en devient un sport génétiquement modifié. EJ'ai eu l'occasion de voir cette émission du lundi soir. Je la trouve tout à fait sereine, tranquille et intéressante. Je pense que, chez vous, les arbitres s'en tirent bien. Ailleurs, c'est extrêmement dur. En Italie, par exemple, les arbitres sont carrément lynchés en permanence dans les médias. Le vrai problème est là, dans ce lynchage médiatique. E La télévision doit réfléchir sur elle-même. L'urgence pour moi est de développer un minimum d'esprit pédagogique, un peu d'éthique, un peu de réflexion. Des millions de jeunes regardent la télévision, il y a une exemplarité, et tout ce que l'on dit à la télévision finit par redescendre dans le football d'en bas. Il faut être responsable en amont et permettre au téléspectateur de retrouver une liberté de regard et de jugement. N'oublions pas qu'il est complètement utopique de rêver d'un match de football sans erreurs, c'est d'ailleurs cette incertitude qui rend ce sport si passionnant.