J'ai été fort étonnée de certaines réactions après la publication de la couverture de votre magazine. J'ai notamment eu l'occasion d'entendre l'émission sur La Premiè...

J'ai été fort étonnée de certaines réactions après la publication de la couverture de votre magazine. J'ai notamment eu l'occasion d'entendre l'émission sur La Première dans laquelle vous (NDLR : Sophie Bailly, rédactrice en chef du Vif/L'Express) avez été confrontée à une militante contre le racisme (NDLR: Stéphanie Ngalula, dans Matin Première, RTBF). Elle disait avoir été choquée par cette couverture, et a passé beaucoup de temps à exprimer sa colère et à tenter de prouver votre tort, voire votre culpabilité. Le dossier était pourtant clairement un dossier contre le racisme, le problème n'est donc évidemment pas dans vos intentions mais dans son interprétation à elle et dans son ressenti. Or, un ressenti est subjectif, ne donne aucune autorité et ne valide pas une position de jugement et encore moins de savoir [...]