La république dont Napoléon Bonaparte se fit nommer Premier consul en 1800 était noyée sous des problèmes gigantesques. Bien que nul ne s'attende à ce qu'il les estompe d'un simple claquement de doigts, le sentiment qui prévalait était que quelqu'un se montrait enfin de taille à tenter de les résoudre. Et ce fut effectivement le cas. Assainissement des finances, rénovation des structures législatives, de la santé, de la sécurité... Tout avait grand besoin d'être reconstruit, et, qui plus est, en même temps. Napoléon s'y est mis avec la force d'une tornade ! Pendant des mois, il ne s'est épargné aucun effort, de jour comme de nuit. Dans chaque ministère, dans chaque recoin de l'administration, il surgissait pour inspirer ou haranguer les hommes, et les terroriser si nécessaire.
...