L'immobilier à l'heure du Covid? Un secteur en mouvement, comme si le client, quelles que soient ses recherches et ses projections, savait plus pertinemment ce qu'il désire. "Tout d'abord, j'aimerais préciser que les tendances actuelles n'ont pas fondamentalement évolué mais ont été renforcées, accélérées par la crise du Covid-19 qui a agi comme un véritable catalyseur.
...

L'immobilier à l'heure du Covid? Un secteur en mouvement, comme si le client, quelles que soient ses recherches et ses projections, savait plus pertinemment ce qu'il désire. "Tout d'abord, j'aimerais préciser que les tendances actuelles n'ont pas fondamentalement évolué mais ont été renforcées, accélérées par la crise du Covid-19 qui a agi comme un véritable catalyseur. L'immobilier résidentiel demeure très attractif pour les investisseurs, tant pour les particuliers que pour les institutionnels. Pour leur part, les investisseurs institutionnels s'intéressent de près à l'immobilier résidentiel en Belgique, perçu comme un axe de diversification stable, durable et avec un niveau de risque faible à modéré. Pour les particuliers, l'immobilier résidentiel reste lui une valeur refuge, d'autant plus dans un contexte de taux bas et d'économie mondialisée incertaine: un appartement représente un bien proche et réel. Même si les rendements locatifs ont été également comprimés, ces investisseurs tablent sur la stabilité et le potentiel de plus-value à terme, voire l'occupation en propre pour leurs vieux jours." Mais qu'en est-il des bureaux en ces temps de travail à distance? "Pour l'immobilier neuf de bureaux, l'avenir semble prometteur également, et ce malgré l'essor du télétravail. On devrait assister à une plus forte disparité entre les actifs: ce sont ceux qui répondent aux exigences de travail post-Covid qui attirent: modernes, flexibles, favorisant la collaboration et l'échange et centrés sur le bien-être et la santé de leurs utilisateurs. En somme, ces bureaux doivent donner envie de s'y rendre et non plus être vus comme des bâtiments fonctionnels dans lesquels on doit aller pour travailler. Le stock total pourrait diminuer mais la part du qualitatif devrait sensiblement augmenter. Notre projet ICÔNE au Luxembourg, pensé avant le Covid, en est un très bel exemple. En fait, un raisonnement similaire peut s'appliquer au retail ou à l'hôtellerie: ce sont les actifs bien situés et conçus autour de l'expérience des utilisateurs qui tireront leur épingle du jeu. La valeur est dans l'usage, et non dans l'actif en tant que tel." En matière de résidentiel, le client peut avoir des exigences autres, des aspirations plus pointues depuis ces mois de perturbation. Quoique... "L'attirance pour des logements sains, lumineux, disposant de terrasses dans un environnement vert était déjà présente mais s'en trouve renforcée. Je pense également que cette crise a permis de redécouvrir la proximité. Si certains vont profiter de l'augmentation du télétravail pour s'éloigner des villes parce que leurs trajets seront moins fréquents, je crois que beaucoup vont au contraire s'en rapprocher pour favoriser cette flexibilité renforcée dans leur vie de tous les jours entre travail, loisirs, sport et enfants. Pour peu, bien sûr, que des produits qualitatifs leur soient proposés." Alors est-il bon d'investir quel que soit la gamme, le style ou le bien? "Si, comme pour tout investissement, il existe des risques, les avantages restent nombreux. Au-delà de la stabilité et du potentiel de plus-value, l'immobilier permet de faire appel à l'effet de levier augmentant sensiblement la rentabilité d'un bien sur les fonds propres injectés. Après, l'investissement doit permettre de générer des loyers. La localisation reste essentielle ainsi que les facilités qu'offrent le bien, notamment en termes de mobilité. L'offre en espace de stockage de vélos est, par exemple, devenue fondamentale compte tenu de l'essor de ce moyen de transport. Je suis frappé de voir, en quelques années, l'augmentation du taux de remplissage des locaux à vélos de nos projets." En tout cas, les prix continuent d'augmenter pour les biens idéalement situés, proches des facilités et des transports. Bureaux ou résidences, la recherche reste axée sur le pratique et une qualité de vie optimale. "Ces biens resteront toujours prisés car, si la qualité est au rendez-vous, c'est la facilité dans la vie quotidienne qui fera la différence."