Dans les boutiques ou au cours des réunions, vous avez de plus en plus de mal à comprendre les autres. Vous pestez contre ces fichus masques, mais au fond, à la maison c'est la même chose: à table, des pans entiers de la discussion vous échappent et vous voyez bien aux réactions de vos proches que vos réponses sont souvent à côté de la plaque. Au café ou au restaurant, la musique et les bruits de fond rendent toute conversation à peu près inaudible.
...

Dans les boutiques ou au cours des réunions, vous avez de plus en plus de mal à comprendre les autres. Vous pestez contre ces fichus masques, mais au fond, à la maison c'est la même chose: à table, des pans entiers de la discussion vous échappent et vous voyez bien aux réactions de vos proches que vos réponses sont souvent à côté de la plaque. Au café ou au restaurant, la musique et les bruits de fond rendent toute conversation à peu près inaudible. Vous vous reconnaissez? Rassurez-vous, vous n'êtes pas seul(e) dans ce cas! Un Belge sur six est confronté à une perte d'audition et le nombre de malentendants ne cesse d'augmenter... et pas seulement parmi les personnes âgées. "Le risque de perte auditive augmente certes avec les années, mais on peut être malentendant à tout âge", précise le Pr Vincent Van Rompaey, ORL à l'UZ Antwerpen. "Heureusement, les troubles de l'audition se traitent relativement bien et nous serons généralement en mesure d'améliorer la situation." Pour choisir la solution la plus adaptée, la première étape consiste à déterminer où se situe le problème. Observe-t-on une atteinte du conduit auditif ou du tympan, qui doit transmettre les vibrations aux osselets? Ceux-ci les amplifient-ils suffisamment? Les vibrations pénètrent-elles ensuite correctement dans la cochlée, remplie d'un liquide dont le mouvement doit faire trembler ses cellules ciliées? Le courant électrique ainsi généré active-t-il le nerf auditif, lui-même connecté au cerveau? Ce dernier traite-t-il correctement ces signaux pour vous permettre de comprendre ce que vous entendez? Un dysfonctionnement peut survenir à chacune de ces étapes et chacun de ces problèmes nécessitera une approche spécifique. "Lorsqu'il est question d'une perte d'audition liée à l'âge, le conduit auditif, le tympan et les osselets sont généralement parfaitement normaux. Le problème vient le plus souvent d'une perte de cellules ciliées dans la cochlée. Ces cellules disparaissent progressivement au cours de notre vie et moins il y en a, plus nous avons des difficultés à entendre, en particulier dans les aigus. Cette perte d'audition peut être efficacement compensée par le port d'un appareil qui se porte dans ou derrière l'oreille et qui agit comme un haut-parleur, en amplifiant les sons que nous n'entendons plus." Révolution numérique aidant, les appareils auditifs actuels sont plus petits et plus légers qu'il y a quelques décennies, mais ils profitent aussi d'une foule de prouesses technologiques. Il existe par exemple des microphones directionnels, capables de renforcer sélectivement les sons provenant de la direction dans laquelle regarde l'utilisateur. De plus en plus d'appareils peuvent aussi être couplés à un smartphone et utilisés pour téléphoner ou même pour écouter de la musique, ou réglés de manière à entendre parfaitement une personne bien précise dans la cohue ambiante. "À partir d'une perte d'audition de 40 décibels, vous pouvez bénéficier d'un remboursement de 600a auprès de votre mutuelle par appareil et donc par oreille, car il arrive que le problème ne touche qu'un seul côté, précise Vincent Van Rompaey. Sachez néanmoins qu'un appareil auditif vous coûtera forcément plus cher... et que les diverses options et accessoires supplémentaires ont évidemment aussi un prix." Vous trouverez ces appareils dans des centres auditifs spécialisés, où un audicien se chargera de les régler en fonction de vos besoins. Si vous avez surtout du mal à percevoir les sons aigus, ceux-ci seront amplifiés plus que les autres. Vous bénéficierez aussi toujours d'une phase d'essai pour tester votre appareil. "Il y a de plus en plus de centres auditifs dans notre pays, non seulement parce que le vieillissement accroît le nombre de clients potentiels, mais aussi parce que nous prenons de mieux en mieux conscience qu'une bonne ouïe est importante pour la qualité de vie. Il est devenu beaucoup plus facile de sauter le pas." Les appareils auditifs sont une excellente solution pour compenser une perte d'audition de 40 à 70 dB. Au-delà, ils seront encore en mesure d'amplifier les sons, mais plus d'assurer l'intelligibilité (la compréhension de la parole). Il peut alors être souhaitable d'avoir recours à un implant cochléaire, qui se substitue au fonctionnement de l'oreille pour piloter directement le nerf auditif. Il se compose de deux parties connectées par un aimant. La première se trouve à l'extérieur, où les sons sont captés par un microphone puis encodés par un processeur de langage. Ce code sera ensuite transmis à la partie interne de l'appareil, une électrode implantée dans la cochlée, au départ de laquelle les signaux seront transmis au cerveau via le nerf auditif. "Ce dispositif peut déjà être utilisé chez des enfants de moins d'un an, explique Vincent Van Rompaey. Dans notre pays, les nouveau-nés sont systématiquement testés pour dépister les troubles de l'audition et référés à un service spécialisé si nécessaire. Cela nous permet d'intervenir très rapidement: lorsque nous soupçonnons qu'un appareil auditif ne suffira pas, il sera possible d'opter pour un implant cochléaire avant le premier anniversaire. Plus il est placé tôt, mieux cela vaut, car cela permet d'accroître les chances d'un bon développement de la parole et du langage chez les enfants confrontés à une grave déficience auditive. Il n'est pas rare qu'ils puissent ensuite être scolarisés dans l'enseignement normal." Ce que l'on sait moins, c'est qu'un implant cochléaire peut aussi avoir son intérêt chez les malentendants adultes. "Pourtant, à peine 10% des adultes potentiellement candidats à cette approche en bénéficient effectivement, car ils s'imaginent souvent que ce système est destiné aux enfants, coûte une fortune ou nécessite une opération complexe. Chez les personnes qui répondent aux critères prévus dans la loi, le dispositif est toutefois remboursé presque intégralement - depuis un an, les conditions de remboursement ont même été élargies. L'intervention est généralement réalisée à l'hôpital de jour et les patients peuvent donc rentrer chez eux le jour même. Ne vous résignez donc pas trop vite si votre appareil auditif ne vous permet plus de comprendre les autres, mais faites-vous référer à un spécialiste: il existe peut-être encore d'autres solutions.