Jeudi, 8 h 30, sur la Grand-Place de Tubize, et déjà une bonne dizaine de personnes déambulent dans l'allée principale du marché. La marchande de légumes s'affaire sous son auvent rouge. Elle termine de déposer les cageots sur ses tréteaux. Ce matin, il fait plein soleil et les mines sont pétillantes " Ça fait un bien fou... Depuis le temps qu'on était sous la grisaille ! " Une sortie de grisaille que Tubize veut faire sienne également. Et plus durablement qu'une saison, pour tourner définitivement la page plombée des fermetures d'industries. Pour y parvenir, la co...

Jeudi, 8 h 30, sur la Grand-Place de Tubize, et déjà une bonne dizaine de personnes déambulent dans l'allée principale du marché. La marchande de légumes s'affaire sous son auvent rouge. Elle termine de déposer les cageots sur ses tréteaux. Ce matin, il fait plein soleil et les mines sont pétillantes " Ça fait un bien fou... Depuis le temps qu'on était sous la grisaille ! " Une sortie de grisaille que Tubize veut faire sienne également. Et plus durablement qu'une saison, pour tourner définitivement la page plombée des fermetures d'industries. Pour y parvenir, la commune concrétise enfin quelques projets de réhabilitation significatifs. Logements, mobilité et commerces sont concernés. Dans le cadre de son nouveau plan communal de mobilité, Tubize a décidé d'optimiser son centre, pas très grand mais avec un potentiel intéressant. Le projet du site de Tubize Plastics s'inscrit complètement dans ce projet de revitalisation urbaine. Situé à quelques dizaines de mètres de la Grand-Place, le site de 2,5 hectares faisait office de dent creuse coincée en plein centre-ville. Il abritait jusqu'en 1997 une usine de fabrication de fibres textiles artificielles (Nylon et PVC). D'où son nom. Ce projet repose sur un partenariat entre la commune et le groupe privé Mestdagh. Le dossier va se gérer en deux phases. La première prévoit la réalisation de 168 appartements et 6 000 m2 de commerces. A terme, le site proposera 350 appartements et 9 500 m2 de commerces ainsi que des parkings souterrains. Environ 150 emplois seront créés. A la question : Tubize Plastics doit-il faire peur aux commerçants déjà présents à Tubize ? Olivier Weetz, directeur d'Equilis, filiale immobilière de Mestdagh, bondit : " Non, c'est une grossière erreur de penser cela ! Bien au contraire, il va restructurer le commerce sur Tubize. " Actuellement, il existe deux zones de commerces à Tubize : une, rue de la Déportation, et l'autre, dans la rue de Mons. " Notre position centrale va créer un lien, une continuité commerçante. De plus, nos enseignes seront neuves, nous n'allons pas créer de double emploi mais plutôt fonctionner comme un attrait supplémentaire ", insiste Olivier Weetz. Les travaux se font principalement sur les fonds propres de l'entreprise Mestdagh. Via des subventions régionales, la commune a participé aux frais des travaux de dépollution du site et interviendra pour les travaux d'aménagement de l'espace public, à savoir les voiries et abords pour un montant de 1,25 million d'euros. Concernant les travaux, les démolitions et la dépollution du site sont aujourd'hui terminées. La première phase de construction devrait commencer dans un bon mois. Les premiers logements pourraient être accessibles fin 2010. La deuxième phase devrait aboutir pour 2015. Le mayeur Raymond Langendries (CDH) s'en réjouit déjà : " Cela va faire revivre tout le centre-ville ! "C.W.