Tandis que le MR Alain Destexhe, à l'instar de Rik Daems pour l'Open VLD, s'opposait, le 23 janvier dernier, à l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, à l'urgence de tenir un débat sur le fonc...

Tandis que le MR Alain Destexhe, à l'instar de Rik Daems pour l'Open VLD, s'opposait, le 23 janvier dernier, à l'assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe, à l'urgence de tenir un débat sur le fonctionnement des institutions démocratiques en Turquie, le MR votait, un jour plus tard, à la Chambre, le gel de la procédure d'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. Alain Destexhe n'en est pas à son premier coup de jarnac au sein de son parti, mais son vote vient contredire totalement ou presque le discours tenu, le lendemain, par Denis Ducarme, chef du groupe MR à la Chambre sur la Turquie : " Depuis de trop nombreux mois, les restrictions de la liberté d'expression, notamment sur les réseaux sociaux, la fermeture de certains médias et les arrestations arbitraires de journalistes, d'opposants sans parler du limogeage de milliers de fonctionnaires, principalement dans la justice, sont autant d'éléments graves et incompatibles avec un processus d'adhésion à l'Europe et à ses valeurs. " P. J.