Le premier Roi-Soleil, Louis XIV, bien que parangon de l'absolutisme de droit divin, fut néanmoins à l'origine de l'Ordonnance criminelle d'août 1670, qui fixait, entre autres, un cadre réglementaire pour l'organisation ...

Le premier Roi-Soleil, Louis XIV, bien que parangon de l'absolutisme de droit divin, fut néanmoins à l'origine de l'Ordonnance criminelle d'août 1670, qui fixait, entre autres, un cadre réglementaire pour l'organisation des jugements, prévoyant la convocation de témoins, l'obligation pour ceux-ci de comparaître, la collecte d'informations, la présentation d' " écritures " et la confrontation de témoins. L'adoption de cette ordonnance fut un pas en avant vers la manifestation de la vérité et une plus grande équité des jugements. En 2020, pour le jugement en impeachment du nouveau Roi-Soleil, l'Américain D. J. Trump, le Sénat des Etats-Unis a adopté une procédure toute particulière qui interdit de prendre en compte les informations et témoignages recueillis précédemment, écarte la production de documents probants et exclut toute audition de témoins. C'est un grand pas en arrière dans la manifestation de la vérité et la garantie de l'équité du jugement [...]. Si ce n'était la technologie, peu de choses permettraient encore de ranger les Etats-Unis parmi les pays de haute civilisation.