Six mille migrants en provenance du Maroc ont pénétré le 17 mai sur le territoire de l'enclave espagnole de Ceuta, en Afrique du Nord. Deux mille sept cents ont aussitôt été re...

Six mille migrants en provenance du Maroc ont pénétré le 17 mai sur le territoire de l'enclave espagnole de Ceuta, en Afrique du Nord. Deux mille sept cents ont aussitôt été renvoyés vers le royaume chérifien. D'aucuns se demandent si cette arrivée inhabituelle en un si grand nombre de migrants n'est pas une conséquence des tensions apparues ces derniers jours entre Rabat et Madrid. Le 18 avril, l'Espagne a accueilli dans un hôpital de Logroño, près de Saragosse, le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali, officiellement pour des raisons sanitaires, l'homme âgé de 73 ans étant atteint de la Covid. Le Maroc, qui rejette les revendications des indépendantistes sahraouis du Front Polisario sur cette ancienne colonie espagnole, un territoire qu'il estime lui appartenir, a demandé des explications sur cette hospitalisation à l'Espagne.