Les agents de la police fédérale peuvent-ils exhiber des tatouages ? La commission de déontologie de la police intégrée examine la question. Objectif : parvenir à une décision...

Les agents de la police fédérale peuvent-ils exhiber des tatouages ? La commission de déontologie de la police intégrée examine la question. Objectif : parvenir à une décision uniforme pour toutes les zones de police du pays, qui disposent de règles distinctes. Le député Gautier Calomne (MR) a demandé au ministre de la Défense, Steven Vandeput (N-VA), ce qu'il en était pour les militaires. Les tatouages sur la tête, la nuque et le cou, interdits, peuvent entraîner une inaptitude pour motif administratif. Sanction qui peut aussi être infligée si le tatouage, quel qu'il soit, " compromet l'honneur ou la dignité de l'Etat ou celle de la fonction de militaire ". Par ailleurs, poursuit le ministre, le port d'un tatouage peut entraîner une inaptitude médicale s'il provoque un embarras fonctionnel ou anatomique ou s'il permet de suspecter un problème neuropsychiatrique.