Depuis le début de la crise au Venezuela, qui correspond à l'arrivée au pouvoir de Nicolas Maduro en 2014 et à la chute des recettes pétrolières, le pays a sombré très rapidement alors qu'il était l'un des plus stables d'Amérique du Sud. Avec une monnaie qui ne ...

Depuis le début de la crise au Venezuela, qui correspond à l'arrivée au pouvoir de Nicolas Maduro en 2014 et à la chute des recettes pétrolières, le pays a sombré très rapidement alors qu'il était l'un des plus stables d'Amérique du Sud. Avec une monnaie qui ne vaut plus rien, des salaires qui ne sont plus versés, un taux d'inflation qui monte en flèche, une véritable crise humanitaire est en cours dans la république bolivarienne. Les habitants les plus touchés sont, comme toujours, les plus précarisés. Dans la capitale Caracas, des jeunes prospectent dans le rio Guaire, la seule rivière de la vallée, pour essayer de se faire quelques dollars. En drainant le fond pollué, ils remontent bagues, bracelets en or, boucles d'oreilles... La récolte est vendue illégalement dans des bijouteries ou des étals. Ce business n'est pas sans risques parce que la police fait parfois irruption pour confisquer les objets et se les approprier. Certains jeunes se retrouvent en prison, victimes d'arrestations arbitraires. Ils doivent également faire très attention à ne pas se blesser car le manque d'hygiène et de médicaments peuvent entraîner l'amputation d'un bras ou d'une jambe. Même si le gouvernement venait à changer, les conditions de vie des populations les plus démunies mettraient des années à s'améliorer.