Il était apprécié par les Occidentaux pour l'efficacité de son armée engagée dans la lutte contre les djihadistes du Nigeria et du Sahel. C'est à la tête de celle-ci qu'il a perdu la vie. Le président ...

Il était apprécié par les Occidentaux pour l'efficacité de son armée engagée dans la lutte contre les djihadistes du Nigeria et du Sahel. C'est à la tête de celle-ci qu'il a perdu la vie. Le président tchadien Idriss Déby Itno, 68 ans, au pouvoir depuis 1990 à la faveur d'un coup d'Etat, avait été reconduit pour un sixième mandat à l'issue de l'élection présidentielle du 11 avril, peu démocratique, remportée avec 79,32% des voix. Le même jour, le Front pour l'alternance et la concorde au Tchad (Fact), une rébellion à dominante gorane qui a son sanctuaire en Libye, avait lancé une offensive dans la province du Kanem, frontalière avec le Niger. Après avoir rejoint ses troupes, Idriss Déby Itno aurait été blessé lors de combats violents les 17 et 18 avril autour de la ville de Nokou. Il est décédé le 20 avril. Un conseil militaire a été mis en place à Ndjamena sous la direction du fils du président défunt, le général Mahamat Idriss Déby Itno, 37 ans, le commandant de la garde présidentielle.