Depuis le 15 octobre, quarante capteurs installés dans le sud de la Région bruxelloise suivent, en temps réel, l'évolution de ...

Depuis le 15 octobre, quarante capteurs installés dans le sud de la Région bruxelloise suivent, en temps réel, l'évolution de l'exposition aux champs électromagnétiques. Ce projet pilote, financé par la Région via Innoviris et mené par l'ULB, l'UCLouvain et Bruxelles Environnement, vise à développer un modèle permettant de prédire l'exposition aux ondes émises par les réseaux de téléphonie mobile, les services de radiodiffusion et les antennes de télévision. Le projet, baptisé Stoemp (Stochastic geometry modeling of public exposure to EMF), permettra aussi de quantifier l'impact du déploiement de la 5G à Bruxelles. (Belga)