J'ai 75 ans, suis veuve et mes enfants habitent à plus de 150 kilomètres. C'est dire si j'ai terriblement envie de pouvoir les voir autrement que par " face time ". Et pourtant, j'ai été outrée...

J'ai 75 ans, suis veuve et mes enfants habitent à plus de 150 kilomètres. C'est dire si j'ai terriblement envie de pouvoir les voir autrement que par " face time ". Et pourtant, j'ai été outrée en entendant les réactions de politiques qui reprochaient à Sophie Wilmès d'avoir autorisé l'ouverture des magasins avant les réunions familiales. Que des hommes et femmes en principe responsables osent ignorer les difficultés de ceux qui ne peuvent gagner leur vie me révolte. [...] Combien de temps croient-ils que l'Etat pourra assumer les efforts financiers pour les maintenir la tête hors de l'eau ? Ont-ils jamais étudié le système social de certains pays où tout est payant, alors qu'ici en Belgique, l'Etat se charge des écoles, des soins médicaux, du chômage, des allocations ? Comment croient-ils que c'est possible ? Pour moi, je continuerai à voir ma famille par écran interposé, en espérant profondément que les commerçants pourront survivre à cette épreuve.