Certains rêvent d'accéder au 16 rue de la Loi. Lui, s'est fait prier avant d'y mettre les pieds : Herman Van Rompuy est un drôle d'oiseau dans la volière politique. La galerie des Premiers ministres s'enrichit d'une énigme.
...

Certains rêvent d'accéder au 16 rue de la Loi. Lui, s'est fait prier avant d'y mettre les pieds : Herman Van Rompuy est un drôle d'oiseau dans la volière politique. La galerie des Premiers ministres s'enrichit d'une énigme. E Austère : son allure est monacale, jusque dans sa façon de se mouvoir. Rien à voir avec la dégaine d'un Dehaene déboulant dans les escaliers du Parlement. " Herman Van Rompuy pratique en politique une ascèse. C'est assez exceptionnel ", témoigne Mark Eyskens. E Ambitieux : il ne l'est pas exclusivement sur le terrain de la politique. " Il a toujours refusé d'être un animal politique ", poursuit Mark Eyskens. Herman Van Rompuy aime se ménager du temps pour sa famille, la lecture, les voyages. Ce qui explique aussi ses réticences à assumer la lourde charge de Premier ministre. En 1994, il avait déjà senti le vent du boulet, lorsque Jean-Luc Dehaene visait la présidence de la Commission européenne. E Cérébral : " Herman est un intellectuel, très rationnel, qui aime agir en coulisses. Il est allergique à la politique des promesses ", confie son frère Eric. Tout le contraire d'un homme dominé par ses émotions. E Taiseux : Herman Van Rompuy est capable de ne pas desserrer les dents pendant toute une réunion. C'est un adepte du " parlons peu, mais parlons bien ". " Lors des réunions du parti, il en impose par l'acuité de ses analyses, la pertinence de ses raisonnements ", assure Mark Eyskens. E Féroce : " il l'est à la façon d'un sniper. Il peut avoir la phrase qui tue, avec précision ", commente le politologue de l'Université de Gand, Carl Devos. E Solitaire : Herman Van Rompuy admet avoir déjà éprouvé ce sentiment au sein de son parti. " Plus encore au sein du cartel " avec la N-VA. " Mais durant trois décennies, j'ai eu chaque fois des problèmes avec mon parti. J'ai l'habitude de suivre ma propre voie lorsque je suis convaincu d'une chose ". E Solidaire. Il l'est farouchement avec son frère, Eric. Lorsque celui-ci est recalé en 2004, au gouvernement flamand, par Yves Leterme, Herman conseille à son frangin de se consoler en ouvrant sur son blog un journal de bord intitulé : " be free "àE Sarcastique : certains ne sortent pas indemnes de son humour ravageur, cynique. E Conservateur : sur le plan éthique, Van Rompuy revendique avec fierté ses convictions catholiques. E Modérément populaire : ses 31 403 voix de préférence obtenues lors du dernier scrutin législatif de juin 2007 à la Chambre (3,69 % des voix de l'arrondissement de BHV) le situent au 35e rang dans le Top 50 des élus les plus populaires de l'assemblée. l P. Hx