Ses relais socialistes

Tout le monde semble aimer Willy Demeyer. Et Willy Demeyer dit aimer " presque " tout le monde. Son seul ennemi notoire fut Michel Daerden. Feu le ministre avait pris l'habitude de focaliser sur lui tous les regards, jetant l'ombre sur d'autres Liégeois. Les deux hommes se sont disputés sur nombre de dossiers, ne partageant pas la même vision concernant la supracommunalité chère au maïeur. Mais les relations avec Frédéric Daerden se seraient aujourd'hui pacifiées. " Il est à la tête de H...

Tout le monde semble aimer Willy Demeyer. Et Willy Demeyer dit aimer " presque " tout le monde. Son seul ennemi notoire fut Michel Daerden. Feu le ministre avait pris l'habitude de focaliser sur lui tous les regards, jetant l'ombre sur d'autres Liégeois. Les deux hommes se sont disputés sur nombre de dossiers, ne partageant pas la même vision concernant la supracommunalité chère au maïeur. Mais les relations avec Frédéric Daerden se seraient aujourd'hui pacifiées. " Il est à la tête de Herstal, nous devons faire face aux mêmes situations. " Et le bourgmestre de Liège reste toujours le chef de file (ou le " facilitateur de rencontres ") du " club des cinq ", cette association officieuse entre AndréGilles (député provincial), AlainMathot (bourgmestre de Seraing), StéphaneMoreau (bourgmestre d'Ans et directeur général de Tecteo) et Jean-ClaudeMarcourt (ministre wallon de l'Économie). " J'ai toujours eu de bonnes relations avec mes présidents de parti ", ajoute- t-il. De Spitaels à Magnette, sans exceptions. Côté libéral, il confie être proche de DanielBacquelaine (député-bourgmestre de Chaudfontaine, président de la Fédération provinciale) et de PhilippeDodrimont (à la tête de la Fédération de l'arrondissement). Ses relations avec DidierReynders, un temps houleuses ? " Pacifiées depuis la candidature de Liège 2017 ", jure-t-il. Ajoutant qu'il entretient aussi de bons contacts avec CharlesMichel. Un pied des deux côtés du MR. Chez Ecolo, c'est le ministre PhilippeHenry qui reçoit ses amitiés. Au CDH, il aime citer JoëlleMilquet, DominiqueDrion et sa " grande amie " Marie-DominiqueSimonet. Willy Demeyer a aussi su placer ses pions en dehors du jeu politique. Ses quinze mandats dans différentes structures le confirment. Administrateur de l'ALG, d'Ethias, de l'UniversitédeLiège ; président de l'OpéraroyaldeWallonie ; président du conseil d'administration du GRE, le groupe de redéploiement économique (ou grand argentier) liégeois... Le maïeur aime aussi citer ses amitiés avec Bernard Rentier (recteur de l'ULg), Edouard Delruelle (Centre pour l'égalité des chances), Pierre Kroll, FrançoisFornieri (Mithra), BernardSerin (CMI), FrançoisleHodey (IPM), PhilippeDelusinne (RTL), Jean-PaulPhilippot (RTBF)... " On ne peut pas être bourgmestre sans faire partie de ces réseaux, estime-t-il. Je suis un homme d'objectifs et de travail inlassable. " Sous-entendu : pour concrétiser ces objectifs, mieux vaut manger à tous les râteliers. M.GS