Congé d'adoption (un rien) plus long
...

Congé d'adoption (un rien) plus longActuellement, dans le secteur privé, les personnes qui adoptent un enfant n'ont droit qu'à trois jours de congé. Certains employeurs sont heureusement plus généreux, mais rien ne les y oblige. Dans le secteur public, en revanche, ce congé est de huit semaines. La loi d'harmonisation entre la vie professionnelle et la vie familiale (parue au Moniteur du 15 septembre 2001) allonge un rien ce congé pour les travailleurs du privé. A partir du 1er juillet prochain, le travailleur aura le droit de s'absenter, pendant dix jjours, de son travail pour accueillir un enfant dans sa famille dans le cadre d'une adoption. Ces dix jours sont à prendre dans les trente jours qui suivent l'inscription de l'enfant au registre de la population ou au registre des étrangers de sa commune de résidence. Pendant les trois premiers jours d'absence, le travailleur bénéficiera du maintien de sa rémunération. Pendant les sept jours suivants, il bénéficiera d'une allocation payée dans le cadre de l'assurance soins de santé. Le montant de cette rémunération reste à fixer par arrêtés d'application. Ceux-ci sont attendus pour mars prochain.Alimentation, saveurs et graisses cachéesLes maladies cardio-vasculaires constituent la première cause de mortalité en Belgique. Pour sensibiliser le public à ces maladies et favoriser la prévention, la Fondation pour la chirurgie cardiaque et l'Observatoire de la santé du Hainaut organisent actuellement une campagne d'information audiovisuelle sur les graisses cachées dans l'alimentation. Le lien entre une consommation excessive de lipides, le développement des maladies cardio-vasculaires et l'apparition de l'obésité est, en effet, clairement établi. Des messages sont diffusés régulièrement à la radio et à la télévision. Pour soutenir et amplifier l'impact de ces messages, les deux associations ont édité une excellente petite brochure, Alimentation, saveurs et santé, financée par la Communauté française et la Cocof. Elle rappelle qu'il est indispensable de manger de manière diversifiée et de varier les modes de cuisson. Et, en plus d'explications claires, elle propose des recettes faciles, originales et appétissantes. Cette brochure est disponible gratuitement sur simple demande au numéro vert de la Communauté française (tél.:0800-20 000) ou à la Fondation pour la chirurgie cardiaque, 11, rue Tenbosch, à 1000 Bruxelles (tél.: 02-644 35 44; fax:02-640 33 02).Sortir du mal de vivreDans notre société, de nombreuses personnes sont atteintes du mal de vivre : la vie perd de sa saveur, le mal-être s'installe. Dans ces moments de détresse, il est parfois difficile d'oser demander de l'aide. Pourtant, seule cette prise de conscience permettra de sortir de l'impasse.Les Mutualités socialistes (UNMS) ont publié un guide, Mal de vivre. Comment trouver de l'aide, qui fait le point sur cette souffrance qui ne se voit pas et sur l'aide que peut apporter un psychologue. Le guide détaille de manière claire les différents types d'aide psychologique, la déontologie des psychologues, la manière de choisir un thérapeute qui convienne à chacun. Il précise aussi les différents lieux d'aide "collective" et publique accessibles à chacun. Ce guide peut être obtenu gratuitement au département Communication de l'UNMS, 32-38, rue Saint-Jean, à 1000 Bruxelles. Fax: 02-512 62 74. E-mail: unms@mutsoc.be Elle peut également être téléchargée sur le site: http://www.mutsoc.beEnfants victimes de la routeChaque année, de nombreux enfants sont tués ou blessés sur les routes. L'ASBL "Parents d'enfants victimes de la route" multiplie les actions d'information, de sensibilisation, de prévention pour éviter ces accidents tragiques et pour améliorer le sort des victimes et de leurs familles. En collaboration avec le ministère de la Justice, elle a publié récemment un dépliant sur Ce qu'il faut faire, ce qu'il faut savoir en cas d'accident, après l'accident et en cas de décès. Le dépliant donne aussi des informations précieuses pour aider les parents des jeunes victimes dans le déroulement de la procédure judiciaire. Ce dépliant contient quelques principes de base. Une brochure plus détaillée peut également être consultée auprès de l'ASBL ou auprès du ministère de la Justice.Pour obtenir le dépliant, consulter la brochure ou, pour tout renseignement complémentaire : ASBL Parents d'enfants victimes de la route, 268 A, avenue de Tervuren, à 1150 Bruxelles. Tél.: 02-778 24 92. Ministère de la Justice, 115, boulevard de Waterloo, à 1000 Bruxelles. Tél.:02-542 65 11. E-mail : info@just.fgov.be