Le médiateur reçoit vos plaintes
...

Le médiateur reçoit vos plaintesLes pensionnés et futurs pensionnés rencontrent parfois des obstacles pour faire valoir leurs droits et ils ne savent alors vers qui se tourner. C'est à leur intention que le service de médiation pour les pensions a été créé l'an dernier. Le service vient de publier son premier rapport annuel (disponible auprès du service et consultable dans toutes les bibliothèques publiques). A cette occasion, le collège des médiateurs lance une campagne d'information destinée à rappeler à toutes les personnes potentiellement concernées l'existence de ce service, entièrement gratuit.Le médiateur reçoit les plaintes concrètes relatives aux pensions légales, il examine si les services de pension ont agi correctement et consciencieusement et il instruit les plaintes en toute indépendance et en toute impartialité. Un petit dépliant gratuit, disponible dans les bureaux de poste, rappelle les missions du médiateur et contient toutes les adresses utiles en matière de pensions. Le médiateur n'est pas compétent pour donner des informations: pour poser des questions, les pensionnés doivent contacter leurs services de pension ou le service Info Pensions (tél. : 02-529 35 31).Service du médiateur francophone : Jean Marie Hannesse, WTC III, 30 (boîte 5), boulevard Simon Bolivar, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02-208 31 33(de 9 à 17 heures). Fax: 02-208 31 43 . E-mail : ombud.pen@skynet.beHausse de l'allocation des personnes handicapéesA partir du 1er janvier 2002, l'allocation de remplacement de revenus (ARR) des personnes handicapées augmente de 2 %. La mesure touche plus de 70 000 personnes. Cette allocation est versée aux personnes qui, à cause de leur handicap, ne sont plus en mesure de gagner plus d'un tiers de ce qu'une personne valide pourrait retirer de l'exercice d'une profession sur le marché général de l'emploi. Elle tient compte aussi des revenus dont disposent la personne et son partenaire.L'augmentation s'élève à 604 francs (14,97 euros) pour les bénéficiaires ayant une personne à charge, 455 francs (11,28 euros) pour les isolés et 302 francs (7,49 euros) pour les cohabitants. Désormais, le montant maximal de l'ARR s'élève donc à 30 791 francs (763 euros) pour les bénéficiaires ayant une personne à charge, 23 093 francs (572 euros) pour les isolés et 15 397 francs (361 euros) pour les cohabitants.Vieillir ...et aimerLes plaisirs de la table ne sont pas plus réservés aux "vieux" que le plaisir sexuel n'est réservé aux "jeunes". Le désir et le plaisir sont de tous âges. Pourtant, la sexualité des aînés reste encore largement taboue. L'Union chrétienne des pensionnés a voulu briser la règle du silence. Elle publie une petite brochure sur le sujet, Vieillir et aimer. Une première partie, consacrée à la sexualité et au vieillissement, aborde l'anatomie et la physiologie chez la femme et chez l'homme. La deuxième partie se penche sur les conditions pour une sexualité épanouie du couple âgé. La troisième et dernière partie traite de la solitude et de la sexualité. Un choix de questions pratiques et un lexique complètent ce travail pratique et intelligent. La brochure est disponible à l'UCP, 579 chaussée de Haecht, boîte 40, à 1031 Bruxelles. Tél.: 02-246 46 75.Un numéro pour toutes les infosL'aarrivée de l'euro provoque l'intérêt, la curiosité et, parfois, l'inquiétude. Résultats : une foule de questions et un Espace euro submergé par les demandes : pas moins de 17 000 appels téléphoniques pour le seul mois de septembre. Le ministère de l'Economie a donc décidé d'installer derrière le numéro vert gratuit un véritable call center. Trente agents, spécialement formés, sont prêts à répondre aux interrogations les plus pointues et à recevoir les plaintes éventuelles. Celles-ci sont enregistrées sur des formulaires électroniques puis transmises à l'inspection économique. En cas de nécessité, le nombre des agents pourra être porté jusqu'à 150.Pour tout renseignement ou toute plainte, le numéro vert gratuit est donc plus que jamais disponible : 0800-90 806.PG Crédit et endettementComment tombe-t-on dans la spirale de l'endettement ? Qui en sont les principales victimes ? Les réponses à ces questions se trouvent dans le Rapport général sur la consommation que l'Observatoire du crédit et de l'endettement de Charleroi publie pour la troisième année consécutive. Sur la base de données statistiques évolutives, le rapport analyse les grandes tendances qui se dessinent dans ce secteur et fournit une foule d'informations utiles.Rens.: Observatoire du crédit et de l'endettement, 1 A, avenue Général Michel, à 6000 Charleroi. Tél. : 071-33 12 59. Fax: 071-32 25 00. E-mail : info@observatoire-credit.be Site: www.observatoire-credit.be