La pandémie de coronavirus influence notre bien-être mental. Les conséquences de cette crise bousculent nos ressources, comme les contacts sociaux et les loisirs, et peuvent entraîner ou renforcer des problèmes psychiques. Avec une bonne conversation, au cours de laquelle vous offrez votre temps et votre attention, vous pouvez vraiment aider une personne en difficulté. Parler peut soulager angoisses et tensions, et le soutien social renforce la résil...

La pandémie de coronavirus influence notre bien-être mental. Les conséquences de cette crise bousculent nos ressources, comme les contacts sociaux et les loisirs, et peuvent entraîner ou renforcer des problèmes psychiques. Avec une bonne conversation, au cours de laquelle vous offrez votre temps et votre attention, vous pouvez vraiment aider une personne en difficulté. Parler peut soulager angoisses et tensions, et le soutien social renforce la résilience. Voici quelques conseils pour bien démarrer une bonne conversation. - Créez les conditions favorables à une bonne conversation: un endroit confortable ou durant une balade dans la nature, sans stress ou distraction. Éteignez votre téléphone. - Asseyez-vous à côté de l'autre et adoptez une attitude ouverte. Invitez-le à dire comment il va et exprimez-lui vos préoccupations. Encouragez-le à parler par un signe de tête ou une réaction approbatrice. N'ayez pas peur du silence. - Vérifiez de temps en temps si vous comprenez bien ce que l'autre veut dire. Évitez de le contredire, de parler beaucoup de vous, de minimiser les problèmes, d'émettre des critiques. - Écoutez sans juger. Essayez de comprendre le point de vue et reconnaissez ce que l'autre ressent, même si cela vous semble exagéré. - Tentez prudemment de savoir, après avoir écouté, comment vous pouvez aider. Cherchez ensemble des solutions, mais n'en imposez pas. Laissez l'autre décider de ce qui peut être bon pour lui. - Respectez la vie privée de votre interlocuteur mais ne lui promettez pas de garder le secret. Si vous estimez qu'il peut se faire du mal ou faire du mal à d'autres, faites appel, si possible dans un esprit de concertation, à l'aide d'autres. Insistez sur le fait que vous voulez l'aider car vous ne pouvez assumer la situation seul. - Au téléphone aussi, vous pouvez avoir une bonne conversation! Même si vous ne vous vous voyez pas, vous entendez ce que l'autre dit. Vous percevez s'il parle plus vite, plus lentement, plus fort, plus bas ou avec une autre intonation, ce qui vous donne des indications sur son état mental.