Nous ne nous grattons pas seulement quand ça chatouille mais aussi sous l'effet du stress. Tout comme les macaques rhésus, comme l'a démontré un doctorant de Porto ...

Nous ne nous grattons pas seulement quand ça chatouille mais aussi sous l'effet du stress. Tout comme les macaques rhésus, comme l'a démontré un doctorant de Porto Rico. Jamie Whitehouse a observé 45 de ces macaques à l'état sauvage dans le cadre de ses recherches. Les singes utilisent le grattage pour calmer les conflits. Lorsqu'un singe dominant les approche, ils peuvent éviter la bagarre grâce au grattage. Les gens stressés se grattent aussi, derrière les oreilles par exemple. Notamment si la situation est inattendue et inquiétante. Mais peut-être pourrions-nous nous inspirer de nos cousins : qui sait si nous ne devrions pas faire ce geste lorsque nous nous sentons vulnérables et voulons éviter le conflit ? SOURCE : Jamie Whitehouse, University of Portsmouth. Scientific Report 11 sept 2017 Nature.com M.F