Je ne sais plus qui a dit que ce qui distinguait l'homme (Homo sapiens) de l'animal, c'était la bipédie, la parole et l'intelligence. A voir votre articl...

Je ne sais plus qui a dit que ce qui distinguait l'homme (Homo sapiens) de l'animal, c'était la bipédie, la parole et l'intelligence. A voir votre article de safari-photos au Texas, cette dernière affirmation est à mettre sérieusement en doute. Il n'y a en effet que l'homme qui tue les animaux pour son plaisir et non plus pour se nourrir, comme le faisait Homo neanderthalensis. Qu'y a-t-il donc d'intelligent à ce comportement ? Et on s'étonnera que de nombreuses espèces animales soient en phase d'extinction ! Ce qui énerve encore plus, c'est le fallacieux message que tout cela se passe afin de protéger la faune sauvage en voie de disparition ! Cherchez l'erreur ! En tout cas, bravo au Vif/L'Express de mettre en évidence les incohérences de la race humaine.