Elvis a été nommé quatorze fois aux Grammy Awards mais n'en a remporté que trois, tous liés à ses interprétations de gospel. Dont celle de How Great Thou Art, hymne chrétien suédois du xixe siècle, dont la traduction anglaise, au milieu des années 1920, marque l'Amérique croyante, Sud en tête. Le chanteur y déploie une ferveur flattant les ourlets magiques de la voix, prenant d'ailleurs tous les rôles, de la basse grondante aux élévations angéliques de l'aigu. " Un quartet vocal à lui tout seul ", dira un journaliste américain à la sortie du disque en 1967. Si How Great Thou Art impressionne, il n'est que l'u...