Accompagnée de ses trois enfants, Mutesi revient au Rwanda près d'un quart de siècle après le génocide " pour habiller (son) exil intérieur ". Confrontée à l'hypocrisie des voisins de sa mère assassinée, à l'incompréhension culturelle que l'éloignement a creusée avec ses frères et à ...