A propos de votre dossier "Exorciser le passé colonial" (Le Vif du 17 juin), le secrétaire d'Etat Thomas Dermine mettra-t-il autant d'ard...

A propos de votre dossier "Exorciser le passé colonial" (Le Vif du 17 juin), le secrétaire d'Etat Thomas Dermine mettra-t-il autant d'ardeur à tenter de récupérer les innombrables oeuvres d'art pillées chez nous par la France? Pour les spécialistes des restitutions, la matière est abondante. Les caryatides et les frises du Parthénon sont toujours à Londres. Les tableaux dont les troupes napoléoniennes ont dépouillé l'Italie sont toujours en France. Des oeuvres d'art volées aux Juifs par les nazis sont aujourd'hui dans des musées qui refusent de les rendre à leurs légitimes propriétaires. La liste est longue. Pourquoi se focaliser uniquement sur une seule période de colonisation?