Le froid diplomatique s'installe entre Bruxelles et Kinshasa. Le régime de Joseph Kabila a ordonné la fermeture des consulats belges à Lubumbashi et Goma et contraint Brussels Airlin...

Le froid diplomatique s'installe entre Bruxelles et Kinshasa. Le régime de Joseph Kabila a ordonné la fermeture des consulats belges à Lubumbashi et Goma et contraint Brussels Airlines à réduire la fréquence de ses vols vers la capitale congolaise. Deux semaines plus tôt, la RDC avait déjà obligé la Belgique à mettre fin aux activités de sa nouvelle agence de développement (Enabel, ex-CTB) et à suspendre les activités de la Maison Schengen (gérée par des fonctionnaires belges, elle traite les demandes de visa pour plusieurs pays européens). Ces décisions sont prises en réaction à la décision du gouvernement belge de réaffecter à des acteurs humanitaires 25 millions d'euros d'aide directe, mesure adoptée pour protester contre la répression des manifestations en RDC. La tension actuelle met en péril la coopération belge tout entière, dont le montant s'élève à une centaine de millions d'euros par an.