Les hommes qui se servent de leurs lèvres ou de leur langue pour assurer la satisfaction sexuelle de leurs partenaires féminines présentent une probabilité accrue de développer d...

Les hommes qui se servent de leurs lèvres ou de leur langue pour assurer la satisfaction sexuelle de leurs partenaires féminines présentent une probabilité accrue de développer de cancer de la bouche ou de la gorge. Ce risque augmente encore chez ceux qui ont eu de telles relations avec plus de cinq femmes, en particulier lorsqu'ils sont aussi fumeurs (où l'étaient à l'époque). Le coupable ? Le papillomavirus humain (HPV), qui peut provoquer des verrues au niveau des parties génitales mais aussi, donc, des muqueuses de la bouche et de la gorge. Le risque reste certes limité, mais il peut néanmoins être judicieux pour les sujets masculins de se faire vacciner contre le HPV... Ne fût-ce que par solidarité avec leurs compagnes, chez qui cette mesure de protection est recommandée à un âge précoce.