"Le féminisme n'est pas un "mouvement", mais rien de moins que la deuxième grande étape d...

"Le féminisme n'est pas un "mouvement", mais rien de moins que la deuxième grande étape du processus de démocratisation des sociétés européennes." Dans une tribune au Monde, la sociologue franco-israélienne Eva Illouz juge que le "néoféminisme" est décrié aujourd'hui "à cause du décalage entre la profondeur des changements qu'il exige de la classe qui le domine et la faiblesse de ses moyens et de l'appareil institutionnel qui le soutient".