" En France [...], le fait de penser a perdu la joie qui le caractérisait avant que les ...

" En France [...], le fait de penser a perdu la joie qui le caractérisait avant que les fast-foods et les boutiques de mode ne remplacent les librairies. " Dans Le Figaro, l'écrivain et essayiste Jean-Michel Delacomptée explique notamment cette évolution par le constat qu'en cinquante ans, " l'éducation humaniste par l'enseignement des lettres s'est effacée devant la formation professionnelle par l'acquisition d'un bagage technique ".