" C'est bizarre, quand j'ai commencé, le public était vieux et il l'es...

" C'est bizarre, quand j'ai commencé, le public était vieux et il l'est toujours. Comme si le stock de vieux s'autorégénérait. " La cantatrice française Natalie Dessay, qui a abandonné l'opéra pour le jazz et le théâtre, regrette dans Le Monde que le public jeune ne soit pas plus attiré par " le spectacle le plus beau et le plus total qui soit ".