" De ce point de vue (être bienveillant), je veux bien être macronien. A condit...

" De ce point de vue (être bienveillant), je veux bien être macronien. A condition de le rester après les élections et de garder la même bienveillance y compris quand on parle des Français. " Le candidat tête de liste des Républicains aux élections européennes, François-Xavier Bellamy, cité dans une analyse d' Anna Cabana, du Journal du dimanche, sur l'usage de la bienveillance en politique.