Le parti Ecolo a été dénoncé pour sa rage taxatoire. Il semble que les partis actuellement au pouvoir ne font pas mieux. Non seulement on envisage de taxer l'utilisation de l'eau de pluie, mais rien n'est encore clairement décidé quant au moyen de taxer la production d'électricité par des panneaux photovoltaïques ou une éolienne domestique. L'Europe a décidé d'agir pour limiter le réchauffement climatique et a énoncé des niveaux futurs de production d'énergie renouvelable. En s'attaquant aux particuliers qui participent à cet effort, nos gouvernants sabotent cet élan bénéfique. Ils oublient, d'une part, que les producteurs d'électricité tirent profit de la production en heures pleines (soit au tarif le plus rentable pour eux), et, d'autre part, que cette électricité va directement chez les voisins, sans passer par tout le réseau. Pour l'eau de pluie, ils oublient que toutes les citernes font office de stockage pendant les pluies, évitant ainsi certaines inondations. Et l'eau qui va, après usage, dans les conduites d'égout, y aurait de toute façon été si elle n'était pas passée par les citernes. Il serait temps que nos responsables politiques prennent en charge leurs obligations citoyennes (paiement des certificats verts comme promis, épuration des eaux usées). Et si le financement manque, qu'ils aménagent la fiscalité pour que ceux qui ont trop de revenus participent plus justement à l'effort de la nation. Ils en ont les moyens vu que, quand ils peuvent en tirer un profit médiatique, ils savent débloquer des centaines de millions d'euros (cfr Notre-Dame de Paris).