Les végétaux utilisent le CO2 de l'atmosphère pour produire des sucres nécessaires à leur croissance et de l'O2 crucial à notre survie. Rien de bien neuf là-dedans. Ce qui est innovant, c'est l'invention de la start-up britannique Arborea, qui exploite et favorise ce phénomène naturel de photosynthèse pour purifier l'air et produire autant d'oxygène que cent arbres, mais sur une surface occupée par un seul de ces géants verts. De quoi faire respirer les villes. Londres s'est laissée séduire et teste le concept sur le campus de l'Imperial College.
...