Peuplés de visages confondants de naturel, Detroit : Become Human et Red Dead Redemption 2 floutaient les f...

Peuplés de visages confondants de naturel, Detroit : Become Human et Red Dead Redemption 2 floutaient les frontières entre jeu vidéo et réalité en 2018. Leur galerie attachante de personnages aux tempéraments plus vrais que nature entretenait la confusion. Mieux, le jeu vidéo s'affranchit également du photoréalisme avec maestria en jonglant entre cinéma d'animation, photographie, illustration, BD et autres aquarelles sur des jeux comme Chuchel, Gorogoa, Octopath Traveler, Gris, 11-11 et Ni no Kuni II. Ceci n'est pas un jeu vidéo !